RSS

Archivo de la categoría: Club de Lectura en Francés

Programación de las actividades anuales 2017/2018

Las Bibliotecas Municipales del Ayuntamiento de Huesca organizamos una serie de actividades para el fomento de la lectura dirigidas tanto al público infantil, como al juvenil, adulto y colectivos especiales.

BIBLIOTECA MUNICIPAL RAMÓN J. SENDER

CUENTACUENTOS 

CONTES EN FAMILLE (a partir de 3 años)

Cuentacuentos en francés para toda la familia. Por Nathalie Brigliozzi.

Día: primer sábado del mes a las 12:00 h. Comienzo: 7 de octubre.

CLUBES DE LECTURA

CLUB COMELIBROS (2º y 3º de  Educación Primaria)

Únete a nuestro club y descubrirás los cuentos, los personajes y las aventuras más divertidas. Por Sandra Araguás.

Día: los lunes a las 17:30 h. Comienzo: 16 de octubre.

 

CLUB LECTURA SENDER

Lectura del mismo libro  para analizar el autor, contexto histórico, género literario, personajes, etc. Por Óscar Sipán.

Día: último martes del mes a las 19:00 h. Comienzo: 31 de octubre.

 

CLUB LECTURA EN INGLÉS

Lecturas de libros en inglés de autores/as de la literatura anglo americana. Por Pilar Martínez-Sapiña.

Día: último jueves del mes a las 19:00 h. Comienzo: 26 de octubre.

 

ENTRE VIÑETAS Y BOCADILLOS

Personajes, autores/as e historias de cómic te esperan en nuestro club de cómic. Por Óscar Senar.

Día: un miércoles al mes a las 19.30 h. Comienzo: 18 de octubre.

 

TERTULIAS CULTURALES

CAFÉ LITERARIO

Tertulia literaria en torno a un café, en la que los asistentes comentan y analizan diferentes obras literarias. Por Ambrosio Lacosta.

Día: segundo martes de mes a las 17:30 h. Comienzo: 10 de octubre.

 

MÁS CINE POR FAVOR Novedad

Tertulia de cine para hablar de tus películas preferidas, directores/as, anécdotas de rodaje, etc. Por Alfonso Gómez.

Día: último miércoles de mes a las 19:00 h. Comienzo: 25 de octubre.

 

BIBLIOJOVEN

FANZINE BIBLIOJOVEN (A partir de 12 años) Novedad

¡Buscamos colaboración para crear un fanzine! Si te gusta hacer fotografías, escribir, preparar entrevistas, etc. ¡Únete a nuestro equipo! Crearemos una revista que hable de los asuntos que más te interesan… Por Abigail Alins.

Día: primer martes de mes a las 18:00 h. Comienzo: 3 de octubre.

 

 

BIBLIOTECA MUNICIPAL A. DURÁN GUDIOL

CUENTACUENTOS 

KID&US READING IN FAMILY (a partir de 3 años)

Cuentacuentos en inglés para toda la familia. Por Kid&Us.

Día: tercer sábado del mes a las 12:00 h. Comienzo: 21 de octubre.

 

CLUBES DE LECTURA

CLUB COMELIBROS (2º y 3º de  Educación Primaria)

Únete a nuestro club y descubrirás los cuentos, los personajes y las aventuras más divertidas. Por Sandra Araguás.

Día: los miércoles a las 17:30 h. Comienzo: 18 de octubre.

 

CLUB PLANETA LECTOR (4º, 5º y 6º de Educación Primaria)

Los participantes de este club descubrirán diferentes lecturas en torno a un tema, un autor/a, ilustrador/a o un género literario. Por Sandra Araguás.

Día: los miércoles a las 18:30 h. Comienzo: 18 de octubre.

 

CLUB LECTURA DURÁN GUDIOL

Lectura del mismo libro  para analizar el autor, contexto histórico, género literario, personajes, etc. Por Inés Mur.

Día: último lunes del mes a las 19:00 h. Comienzo: 30 de octubre.

 

CLUB LECTURA EN FRANCÉS

Lecturas de libros en francés de autores/as de la literatura francesa. Por Marie Calvo.

Día: último jueves del mes a las 19:00 h. Comienzo: 26 de octubre.

 

CLUB DE LECTURA FILOSÓFICA MARÍA ZAMBRANO

Lecturas de libros de filosofía clásica y contemporánea. Por Charo Ochoa.

Día: Tercer martes del mes a las 19:00 h. Comienzo: 27 de octubre.

 

TERTULIAS CULTURALES

CAFÉ LITERARIO

Tertulia literaria en torno a un café, en la que los asistentes comentan y analizan diferentes obras literarias. Por Concha Generelo.

Día: primer martes del mes a las 17:30 h.  Comienzo: 3 de octubre.

 

 

INSCRIPCIONES

Las inscripciones se pueden  realizar a través de la web o en los mostradores de las Bibliotecas municipales

Fechas de preinscripción: del 4 al 22 de septiembre

Sorteo plazas: 25 de septiembre

Publicación admitidos: 26 de septiembre, en el tablón de anuncios de las Bibliotecas municipales y en la web www.huesca.es/areas/bibliotecas

 

Anuncios
 

Etiquetas: , ,

CLUB DE LECTURE 2016/2017

Au cours de cette année de lecture, notre Club de Lecture en français a tenté avant tout de rétablir une parité, dans la mesure du possible, quant  aux auteurs choisis afin de mettre en lumière la richesse de la littérature française, tout en explorant l’univers d’auteures trop souvent laissés pour compte.

Voici un résumé des œuvres et des auteurs que nous avons lu cette année, avec plus ou moins de succès mais toujours avec un intérêt certain envers ce que le texte cache de prime abord.

L’ingratitude de Ying Chen

L’ingratitude est le troisième roman de Ying Chen paru en 1995. Écrivaine Canadienne d’origine chinoise mais écrivant en français, elle fait partie de la deuxième génération du phénomène des « écritures migrantes ». Ce roman  lui vaut le prix Québec-Paris décerné en février 1996 ainsi que le prix des lectrices de la revue Elle-Québec.

Le roman que nous avons lu laisse par le titre entrevoir que cette œuvre  est un amas de reproches et d’insatisfactions, de choses non dites et de frustrations. Une personne ingrate est celle qui bel et bien ne sait pas reconnaitre ce que la vie lui donne ou bien ce que lui offrent les personnes qui l’entourent. Le titre dresse une ébauche  de ce que le roman développera au cours de la narration.

La protagoniste et narratrice du roman est une jeune femme chinoise de vingt-cinq ans, nommée Yan-Zi, et qui se sent asphyxiée par son environnement familial et par une mère sévère et autoritaire. La jeune femme décide de se suicider, moins par désespoir dans l’objectif d’échapper au contrôle de sa mère et de lui infliger ainsi une sorte de pénitence envers les principes trop rigides et cette main de fer qu’elle a toujours exercer sur a fille et qui l’étouffe. Ce n’est qu’une fois morte par concours de circonstance et non pas par suicide, que la narratrice se livre à une réflexion bouleversante sur sa vie et sur les lois implicites qui régissent cette société.

Long métrage documentaire sur l’écrivaine chinoise, « Voyage illusoire » par Georges Dufaux, 1997, 52mn.: https://www.onf.ca/film/voyage_illusoire/

Read the rest of this entry »

 

Etiquetas: , , , , , ,

Programación de las actividades de las bibliotecas – OTOÑO

PORTADAHOJALas Bibliotecas Municipales del Ayuntamiento de Huesca organizamos una serie de actividades para el fomento de la lectura dirigidas tanto al público infantil, como al juvenil, adulto y colectivos especiales. Puedes conocer todas las actividades y horarios en este enlace:

 

Etiquetas: , ,

“Incidences” de Philippe Djian

Philippe Djian

Incidences de Philippe Djian (Paris, 1949), notre dernier livre de la saison 2015-2016, a fait l’unanimité de la critique en 2010, tout en figurant parmi les meilleures ventes. Djian insiste beaucoup sur le style et sur le travail de l’écriture. Dans les histoires, ce qui m’importe, dit-il, est de voir ce que le style et l’écriture peuvent faire d’un matériau banal. D’après lui:

«La littérature, si on ne fait rien pour elle, si les écrivains ne la travaillent pas, c’est une langue morte. Céline disait, si vous voulez des histoires, il y en a plein les journaux. Pour un écrivain, seuls comptent le style, la langue, et non l’histoire»

IncidencesIncidences présente des rapports entre frère et sœur, entre la peur d’être abandonné et celle d’affronter la vie, entre le passé et le présent, entre la littérature et la vanité. Marc, le narrateur, cinquante-trois ans,  écrivain raté, est professeur de «littérature appliquée» dans une université française, mais très critique avec celle-ci, il collectionne les aventures avec les étudiantes de ses cours et Il partage avec sa sœur Marianne la maison de leur enfance, une enfance marquée par la violence et la peur.

Incidences est à la fois un polar et un récit psychologique. On se trouve lancés sur la piste d’une trame policière un peu particulière: sans meurtre et sans mobile mais avec suppression d’un cadavre gênant. C’est un roman avec nombreux évènements qui surviennent, Marc raconte sa descente aux enfers à travers de scènes tour à tour angoissantes, euphoriques ou drolatiques, et toujours avec un sens du politiquement incorrect. Un polar qui fait beaucoup réfléchir bien que l’intrigue policière soit faible et que les personnages manquent de profondeur. Djian abandonne les interprétations psychologiques au profit de ce qui lui importe le plus, le style et c’est ce que son personnage tente en vain d’enseigner à ses étudiants, implorant, devant la médiocrité des auteurs français actuels: «Qu’on nous rende Marguerite Duras, par pitié» (p.202).

Au revoir mes chers lecteurs!

MªÁngeles Lumbierres

 
1 comentario

Publicado por en 3 junio, 2016 en Club de Lectura en Francés

 

Etiquetas: ,

Paris au XXème siècle de Jules Verne

jules-verne-393713_1280

Paris au XXème siècle de Jules Verne a été notre dernier livre lu et nous l’avons choisi pour faire partie de toutes les activités organisées par le groupe de recherches T3 AxEL «Julio Verne : 3 semanas en Huesca ». Mª Pilar Tresaco, membre responsable de ce groupe, est venue à notre séance et ça a été une très bonne occasion  d’approfondir notre connaissance sur les clés de la pensée vernienne.

Ce roman que Jules Verne (1828-1905) a écrit à l’âge de 22 ans est le quatrième d’une œuvre qui compte plus de soixante-dix titres publiés sur quarante années. Ce texte, proposé apparemment à l’éditeur en 1863 – après la publication de “Cinq semaines en ballon” – n’a été finalement imprimé  qu’en 1994 (les rapports de Verne avec son éditeur Hetzel sont intéressants de connaître).

Le roman montre un jeune homme, Michel, lauréat d’un prix de poésie latine, dans le monde de 1960 où la science a triomphé. Il imagine que la seule idéologie de l’homme moderne sera le Profit. À travers le regard ironique de son héros, Jules Verne dresse une critique de la société de son époque et de notre époque. Verne joue le jeu de l’anticipation : des voitures à hydrogène, la surpopulation urbaine et ses problèmes de logement, la prépondérance du monde de l’argent avec ses banques gigantesques, l’augmentation du trafic motorisé, la formation des banlieues, l’abandon du grec et du latin dans nos écoles,  l’influence de l’anglais sur le français…

paris

Verne se pose dans Paris au XXe siècle comme le prophète de la décadence parisienne. La société entière, même ses fondements, menace ruine. On découvre dans cette œuvre de jeunesse un Jules Verne très pessimiste étant donné qu’il présente  une vision contrastée d’une civilisation urbaine à la fois admirable dans sa technologie cependant totalement “déculturée”. Verne écrit «Tout le monde s’enrichit, excepté l’esprit humain».

 

                                                                         MªÁngeles Lumbierres

 

 

Etiquetas: , ,

“La Rêveuse d’Ostende” de Eric-Emmanuel Schmitt

La Rêveuse d’Ostende, le livre que nous avons lu, est  le titre d’un recueil de cinq nouvelles, publié en 2007, pour rendre un bel hommage au pouvoir de l’imagination, d’après l’auteur,

«Seule l’imagination est capable de fournir l’hypothèse – en science ou ailleurs -, seule l’imagination nous permet, le temps d’une histoire, de vivre dans une autre peau, un autre temps, un autre lieu, elle est le seul chemin qui permet de passer de soi à l’autre».

Eric Emmanuel Schmitt

Eric-Emmanuel Schmitt est un des auteurs francophones contemporains les plus lus et les plus représentés au monde. Il a été traduit en 40 langues et joué dans plus de 50 pays. Sa dernière publication a été La Nuit de feu (2015).

 La reveuse d'ostende

La Rêveuse d’Ostende est le titre et aussi l’histoire d’une femme qui saura nous fasciner par L’étrange histoire de sa vie. Un récit à la fois passionnant et troublant, dans lequel règne le doute et admiration. Les Mauvaises Lectures évoque un mystère qui plonge le héros dans un tel état d’angoisse qu’il est amené à ignorer la réalité très prosaïque qu’il a sous les yeux. Crime parfait raconte l’assassinat d’un mari par sa femme, mais c’est l’enquête que la meurtrière conduit elle-même qui nous préoccupe, enfermée dans sa subjectivité comme dans une prison. La guérison, et La femme au bouquet sont les autres récits. Ce sont des histoires touchantes et émouvantes.

 

La lecture est facile et à la fois profonde car ses nouvelles semblent toujours lancer au lecteur une invitation à lutter contre l’adversité: la maladie, la mort d’un proche, les faiblesses des autres, le manque de communication… On est séduit par la façon que l’auteur nous raconte les choses, son style est à la fois travaillé et nature en même temps. Schmitt envoute le lecteur et nous restons dans l’incertitude jusqu’à la fin, il nous maintient en haleine à fin de nous offrir un final surprenant car il pense que la  surprise crée l’émotion, et l’émotion suscite la réflexion. Pour finir, dire que presque tout le monde a aimé ce livre et que le débat a été fort intéressant.

                                                                     MªÁngeles Lumbierres

 

 
 

Etiquetas: ,

“Un lieu incertain” de Fred Vargas

On a lu notre premier polar, Un lieu incertain de Fred Vargas (nom littéraire de Frédérique Audoin–Rouzeau) née à Paris en 1957. Elle est historienne, experte en archéo-zoologie et a fait des recherches sur les épidémies et transmission des maladies étudiant les soins et traitements donnés aux animaux au Moyen-Age. Elle est devenue une archéozoologue réputée du CNRS et, sans doute, cette profession lui a donné son obsession par le détail dans ses romans. Elle a réussi à devenir l’une des nouvelles reines du polar en France car elle a vendu cinq millions de polars en dix ans.

Fred Vargas

Fred Vargas nous propose ici une histoire de vendetta entre familles de vampires qui nous mène de Londres à la Serbie en passant par Paris. Deux histoires parallèles, au départ, qui paraissent aussi étranges l’une que l’autre, avec leur ancrage dans le fantastique. Comme toujours chez Fred Vargas, le passé et le présent se répondent. Le roman progresse en suivant toutes les pistes données et on retrouve un des personnages “fétiches” de ses livres, le commissaire Adamsberg (commissaire de la brigade criminelle de la 13ème préfécture de la police parisienne), rêveur et nonchalant  qui se laisse guider par son intuition une fois qu’il analyse toutes les preuves que son équipe lui fait parvenir. Ensuite, elle distrait son lecteur avec des rebondissements qui paraissent impossibles, et qui, pourtant, s’expliquent très bien et tout devient très cohérent.

Un lieu incertain Fred Vargas

Un lieu incertain est très bien écrit, chapitres souvent courts (il y en a 50 pour moins de 400 pages) et vraiment avec du suspense. L’écriture est équilibrée et sans artifice, l’humour est omniprésent (même dans les situations critiques), un  humour confinant à l’absurde et les personnages avec leurs faiblesses et leurs anecdotes sont amenés avec beaucoup de finesse. Pour finir, dire que l’enquête est classique et  on a beaucoup aimé la manière patiente qu’a Fred Vargas de dénouer l’intrigue. Impossible de déceler le coupable avec certitude.

 

                                                                              Mª Ángeles Lumbierres

 
 

Etiquetas: , ,

 
A %d blogueros les gusta esto: