RSS

“Zazie dans le métro” de Raymond Queneau

17 Abr

Raymond QuienauZazie dans le métro de Raymond Queneau a été notre dernière lecture. Raymond Queneau (1903– 1976) a fait de la philosophie et des études littéraires. En 1925, il retrouve André Breton et les surréalistes, cependant il s’éloigne de ce mouvement ainsi que de la littérature engagée et du Nouveau Roman et lui, il a imposé un style original qui allie fantaisie malicieuse et poésie. En plus, Queneau est Co-fondateur de l’OuLiPo («ouvroir de littérature potentielle»): donner à la littérature des règles arithmétiques! Et, aussi, il faut parler de sa révolution particulière: conjuguer la littérature avec la langue parlée parce pour lui «ignorer le langage parlé c’est ignorer la vie». Donc, il emploie un vocabulaire familier, et une orthographe aussi phonétique que possible: les «bloudjinnzes» (blue jeans)   «ottchose» (autre chose), « moi zossi » (la liaison faite à l’oral est mise en valeur à l’écrit).

zazie-dans-le-metroAprès la guerre, expérience traumatique, bon nombre d’auteurs se tournent vers la parodie, l’humour, la fantaisie, la légèreté. Queneau se charge ainsi de réaliser dans Zazie dans le métro (publié en 1959) une sorte de chronique parisienne des années 50, une compilation d’aventures diverses. Il n’y a plus de «héros», ni de psychologie complexe; il met en scène une galerie de personnages pittoresques mais il présente aussi une réflexion philosophique sur l’identité et la vérité (le travail, l’amitié, le tourisme, l’argot, etc.). Il met en question le mode de vie parisien et même la beauté de Paris.

Zazie est une enfant terrible, sans complexe, sûre d’elle, qui ignore la politesse, etc. Elle incarne l’ingénuité d’une jeunesse qui a soif d’apprendre et de comprendre; elle ne se contente pas des apparences, et elle préfère vérifier, elle pose nombreuses questions, Les questions-réponses entre Zazie et son oncle montrent à quel point l’enfant refuse les formules toutes faites, les proverbes et les banalités. Chaque mot doit avoir un sens!

A notre avis, il faut lire ce roman, pas facile parfois mais très intéressant, et après voir l’adaptation au cinéma.

Mª Ángeles Lumbierres

Anuncios
 
 

Etiquetas:

Responder

Introduce tus datos o haz clic en un icono para iniciar sesión:

Logo de WordPress.com

Estás comentando usando tu cuenta de WordPress.com. Cerrar sesión / Cambiar )

Imagen de Twitter

Estás comentando usando tu cuenta de Twitter. Cerrar sesión / Cambiar )

Foto de Facebook

Estás comentando usando tu cuenta de Facebook. Cerrar sesión / Cambiar )

Google+ photo

Estás comentando usando tu cuenta de Google+. Cerrar sesión / Cambiar )

Conectando a %s

 
A %d blogueros les gusta esto: